Pour aider les populations des villages d’Afrique subsaharienne à faire face à une situation d’enclavement, l’association Cap Sud Emergences mène, depuis 2005, une réflexion pour la mise en place des structures susceptibles d’améliorer les conditions de vie des femmes, et des populations paysannes dans l’ensemble.

Nous avons accordé la priorité à l’accès à l’eau potable par les paysans et la mise en place d’équipements de moulinage des denrées de première nécessité dans le but d’alléger la pénibilité du travail des femmes.

  • 2010 Don d'une fontaine à eau

    Forage d’eau potable et la construction d’une borne fontaine réalisés grâce au don de la société ALUCAM Edéa (Cameroun).
  • 2012 Don de lunettes

    Grâce au don de l’association Lunettes Sans Frontière, distribution de lunettes aux villageois
  • 2013 Don de moulins

    Achat et la mise en place de trois moulins financés par un don accordé par l’association française Wotoroni de Picardie (France).

Don de moulins à grain





L'association WOTORONI de Valdempierre (60) mène des actions de développement en Afrique notamment au Mali. C’est un partenaire de Cap Sud Emergences.

En 2012, cette association a fait un don de 3000 euros à l’association Cap Sud Emergences. Cet argent a permis l’achat de 3 moulins pour le moulage de maïs, manioc, etc. L’objectif de cette action est de réduire la pénibilité de travail pour les femmes dans la transformation des denrées de première nécessité.

    Cliquez sur une photo pour lancer le diaporama en grand

Don de lunettes

    Cliquez sur une photo pour lancer le diaporama en grand


L’association a bénéficié en janvier 2012, d’un don de lunettes de l’association Lunettes Sans Frontière de France.
50 lunettes ont ainsi été distribuées en février 2012, aux populations du village de Pitti-Gare, à leur grande satisfaction.

Don d'une fontaine à eau potable

    Cliquez sur une photo pour lancer le diaporama en grand


En 2010, nos actions sur le terrain en Afrique ont permis l’installation d’une pompe à eau manuelle dans un village camerounais enclavé, permettant l’accès à l’eau potable pour les populations locales.

L’opération a pu se faire grâce à la société Alucam, une filiale du groupe français Pechiney Ugine Kuhlmann, qui est installée au Cameroun. Elle a permis la réalisation d’un forage et l’installation de la fontaine grâce à un don estimé à 22 900 euros


Voir Article Presse